L'organisation podulaire: Une entreprise au sein de l’entreprise

 

De nombreux problèmes survenant dans les entreprises pourraient être résolus si nous pouvions faire converger les intérêts des salariés et des cadres avec ceux des propriétaires.  Existe-t-il une solution pour que tout le monde procède comme des propriétaires ? La réponse est oui, mais non sans changer la structure de votre entreprise d’une manière qui pourrait vous mettre mal à l’aise.

L’idée des incitations alignées apparaît comme une sorte de graal. L’objectif est toujours le même : aligner les intérêts des cadres et des salariés avec ceux des propriétaires d’entreprise.

Quelle est la raison des échecs liés aux plans d’incitations ?

Ecollab  Business Within The Business   Holy Grail Fr

Nous payons des commissions aux commerciaux parce que nous attendons d’eux qu’ils vendent des produits avec dynamisme et enthousiasme. Nous avons recours aux intéressements aux bénéfices et aux stock-options pour motiver les gens à augmenter la valeur de l’entreprise. Nous essayons d’aligner le salaire des dirigeants par les incitations tels que la croissance des bénéfices, la croissance du chiffre d’affaires, le cours des actions.

Trop souvent ces tentatives ne remplissent pas leurs objectifs : les gens ne raisonnent ni ne se comportent comme des propriétaires. Pourquoi?

Raisonnement à court terme.  Puisqu’il faut récompenser les gens dans un délai raisonnable, beaucoup d’incitations tend à se focaliser sur des mesures court-termistes. L’optimisation des incitations pour des résultats à court terme affecte le raisonnement nécessaire visant à assurer la survie de l’entreprise sur le long terme. A titre d’exemple, dans la précipitation d’engranger des commissions, les commerciaux négocient des affaires qui ne sont pas rentables pour les entreprises, ou poussent les clients à acheter ce dont ils n’ont pas besoin, ou offrir trop car ils veulent conclure un marché au plus vite pour la fin du trimestre. Si leurs efforts augmentent le volume des ventes à court terme, ils nuisent à la valeur de l’entreprise sur le long terme. Pour les dirigeants, il existe toujours des méthodes pour augmenter le cours d’une action ou d’autres mesures qui semblent intéressantes à court terme mais qui se révèlent néfastes pour la valeur des actions à long terme.

Bien trop flou. Les plans de stock-option et de systèmes d’actionnariat récompensent les salariés quand l’entreprise se porte bien. Plus l’entreprise est grande, plus il est difficile pour les gens de comprendre en quoi leurs efforts ont des conséquences sur le cours des actions.Leur impact personnel est bien trop faible face à l’ensemble de l’entreprise.

Ecollab  Business Within The Business   Carrotstick Management Fr

L’ère industrielle a été bâtie autour du management de la carotte et du bâton. Cela s’est avéré payant dans un monde prévisible où le travail était divisé en tâches routinières pouvant être réalisées selon une formule prédéterminée. Ce modèle ne fonctionne plus au 21éme siècle. Dans les années à venir, nous aurons besoin d’obtenir le meilleur de nos employés. Au même titre que leurs mains, nous aurons besoin de leur tête et de leur cœur.


Dans son ouvrage intitulé Drive: The Surprising Truth about What Motivates Us, Dan Pink cite des travaux démontrant que certaines récompenses, telles que les commissions de ventre, ou d’autres récompenses financières, peuvent fonctionner sous certaines conditions comme lorsqu’une tâche exige que les gens suivent simplement une formule, telle que la fabrique d’épingles d’Adam Smith. Mais pour les postes qui demandent un raisonnement complexe et une certaine créativité, les récompenses extrinsèques peuvent être dangereuses car elles tendent à restreindre les capacités à remarquer les choses en périphérie et à forger de nouvelles solutions.

Dan Pink pense que dans un monde qui demande de plus en plus aux gens de raisonner de manière créative, de résoudre des problèmes tout en restant souple dans des environnements incertains, les incitations extrinsèques ne fonctionnent pas. Nous devrions plutôt nous concentrer sur les types de motivation intrinsèque  qui pousse les artistes, les inventeurs et autres professions créatives, comme la maîtrise, l’autonomie ou la poursuite d’un objectif.

Cet élément soulevé par Pink est un bon point. La motivation intrinsèque motive effectivement les gens et favorise la réussite créative. Mais dans les entreprises, le succès d’ordre créatif ne représente qu’une part de l’équation. En affaire, il est également nécessaire de faire des profits. Un rapide regard sur l’histoire des inventeurs et des professions créatives confirme que, alors que la créativité et l’invention peuvent s’avérer des composants nécessaires de toute démarche innovatrice, ceux-ci ne sont pas suffisants si vous souhaitez combiner innovation et résultats commerciaux.

Le succès des grands innovateurs en entreprise est un mélange de raisonnement créatif et de logique business. Chez Xerox PARC, la créativité et l’invention ne manquait pas. Steve Jobs et Steve Wozniak, quant à eux, était capable de traduire cette créativité-là en produit tangible que les gens étaient prêts à payer.  Les grands innovateurs, comme Henry Ford, Thomas Edison, Benjamin Franklin, John D Rockefeller, Andrew Carnegie, Walt Disney, Sam Walton, Ted Turner et bien d’autres mêlaient ainsi créativité aux sens des affaires, une compréhension approfondie des clients et des dynamiques du marché.

Le défi de l’alignement des incitations est triple. Premièrement, les incitations doivent être suffisamment réelles et tangibles pour que les gens voient l’impact qu’ils peuvent avoir sur l’entreprise dans sa globalité. Deuxièmement, ils se doivent d’équilibrer le raisonnement à court et à long termes. Troisièmement, ils doivent récompenser les gens qui rendent plus saine leur entreprise et contribue ainsi à son succès.

Un bon système d’incitations devrait récompenser les salariés qui raisonnent et agissent comme des propriétaires. Est-il alors possible que les salariés se comportent comme s’ils étaient propriétaires d’une entreprise ? Oui, c’est possible. La solution est assez simple : Elle est de leur donner une « entreprise au sein de l’entreprise ».

L’organisation podulaire

Pour que cela fonctionne, vous devez d’abord comprendre que le modèle plus courant pour des grandes entreprises modernes, l’entreprise multi-divisionnaire n’est pas la seule solution. Conçue par General Motors en 1920, elle est devenue la norme. Sous certains aspects, ce mode d’organisation est diablement efficace, mais il connait de vraie faiblesse lorsqu’il est question d’innovation.

Concernant les modes d’organisation, il existe des choses qui semblent “évidentes” alors qu’elle ne sont pas fondamentales, mais tout juste optionelles.

Nous avons tendance à concevoir les entreprises en les découpant en divisions? Nous divisons l’entreprise, et donc le travail pour une meilleure efficacité. Nous rassemblons les développeurs de logiciels afin qu’ils se concentrent exclusivement sur les logiciels. Nous rassemblons les commerciaux pour qu’ils se concentrent sur les ventes et apprennent les uns des autres, et ainsi de suite. Cela paraît évident, hein ? Et ceci est une approche très efficace.  En revanche, dès que nous pénétrons dans un monde où l’efficacité mène à sa propre banalisation, et où la valeur est de plus en plus motivée par l’innovation, l’efficacité ne représentera plus l’objectif prépondérant.

Comment peut-on alors organiser le travail dans votre entreprise pour optimiser l’innovation plus que l’efficacité ? La réponse est de compléter le raisonnement classique par une approche que j’appelle le raisonnement podulaire.

Dans une entreprise divisionnaire, modèle avec lequel nous sommes familiers, vous divisez le travail en fonctions et spécialités. Au fur et à mesure que vous continuez de diviser ainsi une entreprise, vous en améliorez l’efficacité. En revanche, l’effet secondaire d’une telle approche est de déconnecter les gens de l’objectif global de l’entreprise. Les salariés d’un groupe fonctionnel s’indentifient entre eux plus qu’ils ne le font avec l’objectif de l’entreprise.

Ecollab  Business Within The Business   Podular Organization FrAu sein d’une entreprise podulaire, vous divisez le travail en “entreprises dans l’entreprise.  Puisque chaque pod fonctionne comme une petite entreprise, son objectif reste extérieur au pod et se porte sur ses clients. Ses clients peuvent être internes ou externes. Chaque pod offre une prestation complète. Une approche podulaire permet à une grande entreprise d’agir comme s’il s’agissait d’un essaim de petites entreprises : elle permet à l’ensemble un degré de souplesse et d’adaptabilité qui ne serait jamais possible d’atteindre dans une entreprise à structure divisionnaire. Une entreprise podulaire est une entreprise fractale : chaque pod est une unité fractale autonome qui représente, et qui peut fonctionner au nom de, l’entreprise dans sa globalité.

Cela sonne-t-il bizarre ? Comment est-ce possible ?

Prenons 4 exemples pris de4 entreprises différentes et analysons-les : une entreprise agro-alimentaire, un détaillant, une entreprise de logiciels et un conglomérat.

Le marché auto-géré de Morning Star

Morning Star est une entreprise privée qui a démarré son activité en 1970 comme transporteur de tomates.  Aujourd’hui, elle est la plus grosse entreprise mondiale du secteur de la tomate avec un chiffre d’affaires de 700 milions de dollars par an.

Chez Morning Star, les salariés s’autogèrent et ne rendent des comptes qu’à leurs collègues. L’entreprise fournit un système et un marché qui permettent aux salariés de coordonner leurs activités. Chaque salarié a ses fournisseurs et ses clients (et des relations personnels) à prendre en considération.

Chaque salarié rédige un compte-rendu personnel de mission qui décrit comment il va contribuer aux objectifs de l’entreprise. Chaque salarié est également responsable de la formation, des ressources et de la coopération qui l’aideront à remplir ses objectifs. Chaque salarié rédige également une lettre d’accord à l’attention de ses collègues, expliquant ses promesses et ses attentes pour l’année à venir, éléments préalablement négociées collectivement entre pairs. Tous les accords décidés ensemble décrivent environ 3000 relations de pair à pair, elles-mêmes décrivant les activités de toute l’entreprise. De la même façon, chaque business unit de Morning Star négocie des accords avec les autres unités.

Si un salarié a un quelconque besoin, il peut passer un ordre d’achat. Si quelqu’un a besoin d’aide ou identifie un nouveau rôle nécessaire pour mieux faire le travail, il peut lancer le processus de recrutement. Plus les sommes en jeux sont importantes, plus il est important de faire du lobbying sur vos pairs pour qu’ils adhèrent à votre ordre d’achat, car c’est tous ensemble que votre unité survivra ou coulera.  Aucune compétition pour les postes de l’encadrement n’existe puisqu’il n’y en a pas. Pour avancer, les salariés doivent trouver des solutions efficaces de servir leurs pairs.

Ecollab  Business Within The Business   Morning Star FrChez Morning Star, la discipline provient d’un sens aigu de la responsabilité mutuelle. Les problèmes sont résolus grâce à la médiation. Si la médiation ne peut venir à bout d’un problème donné,  un comité de pairs est convoqué. Si cela ne suffit pas,  le débat ira jusqu’au président, qui tranchera. Si un problème s’avère sérieux, le salarié peut être licencié. Mais personne n’a de chef qui plane autour d’eux. Les salariés n’ont que des clients.

Toutes les deux semaines, l’entreprise publie des rapports financiers détaillés transparents et accessibles par tous.

Les business units sont classées en fonction de leur performance.  Lors de réunions annuelles de planification, elles présentent leurs plans à toute l’entreprise. Les salariées élisent des comités de rémunération qui évaluent la performance et établit les niveaux de salaire basés sur ladite performance.

Morning Star est un marché où tout salarié est une entreprise dans l’entreprise. Vous pouvez en connaître plus sur Morning Star via leur site Web ou en lisant ce très bon article de Gary Hamel : Let’s Fire All the Managers (parue dans HBR).

L’expérience Nordstrom

Nordstrom est un détaillant haut de gamme coté en Bourse, réputé pour son service incomparable et dont le chiffre d’affaire s’élève à 9 milliards de dollars par an.

Le guide à l’attention des employés de Nordstrom est si synthétique et simple qu’il peut tenir sur une fiche avec la formule suivante :

« Faites appel à votre meilleur jugement en toutes situations. Il n’y a pas d’autres règles. »

Ecollab  Business Within The Business   Nordstrom Way FrLes commerciaux de Nordstrom sont libres de prendre leurs propres décisions bien que la très forte culture client de l’entreprise fonctionne comme un phare indiquant la direction à prendre.

Cette culture de service clients est le noyau dur du succès de Nordstrom. Le système tout entier est organisé pour soutenir le commercial afin de livrer le meilleur service qui soit au client. Si Nordstrom propose un produit, il le proposera dans toutes les tailles disponibles car ils ne veulent pour rien au monde décevoir leurs clients.

Les commerciaux ne sont pas enchaînés à un département précis comme on peut le voir dans d’autres magasins. Si une vendeuse veut aider un client à choisir des vêtements, une paire de chaussures, de l’eau de Cologne ou tout autre produit et que pour ce faire elle doit traverser tout le magasin, cela est possible. Un commercial de Nordstrom peut même rester en contact avec un client par les médias sociaux tels que Twitter, par mail ou tout autre moyen. Le message que l’entreprise veut faire passer à ses clients est le suivant : quel que soit ce que vous souhaitez acheter, quel que soit le moyen vous souhaitez interagir avec nous, nous pouvons le faire comme bon vous semble.

Les clients sont incités à emmener les produits chez eux et à les essayer. Ils peuvent les rapporter à tout moment. Si la question est « quand puis-je le rapporter ? ». La réponse sera : « À n’importe quel moment. » Et c’est bien ce qu’ils pensent.

Un client de Nordstrom a déclaré : « Ce qui me séduit chez Nordstrom c’est cette possibilité de parcourir le magasin par moi-même. Et si j’ai besoin d’être aiguillé, des vendeurs sont heureux de m’aider dans mes achats. »

Évidemment comme vous pouvez l’imaginer, les clients sont ravis.

"Nordstrom a foi en ses vendeurs et leur fait confiance dans leur prise de décision. L'expérience d'achat chez Nordstorm est proche de celle que l'on pourrait avoir avec le propriétaire d'un petit commerce" déclare Harry Mullikin, président honoraire des Hôtels Westin. "Les vendeurs de Nordstorm peuvent prendre toutes les décisions qui doivent être prises. C'est comme traiter avec un petit commerce" (The Nordstorm Way: The Insider Story of America's #1 Customer Service Company by Robert Spector and Patrick D. McCarthy).

La culture Nordstrom exige du salarié de considérer le client comme prioritaire sur l’entreprise ou sur le profit dans toutes les décisions prises. Nordstrom met à disposition une plateforme, le magasin, et chaque salarié est considéré comme un entrepreneur capable de monter une affaire sur cette plateforme. Avec les commissions, les commerciaux de Nordstrom peuvent se faire des salaires à 6 chiffres par an sur une base salariale de 11 dollars l’heure travaillée. Un salarié explique: « Ce que j’en pense c’est que les salariés de Nordstrom ont pris tous les risques et ont apporté tous les ingrédients nécessaires pour des boutiques avenantes, une ambiance, et des articles de haute qualité pour que le tout fonctionne. Tout ce que j’avais à faire était de venir le matin prêt à une bonne journée de travail, à considérer pleinement mes clients et les servir de mon mieux. »

Les salariés de Nordstrom sont capables d’offrir le meilleur service du secteur parce que chaque vendeur mène une entreprise au sein même de l’entreprise, soutenu par l’encadrement et les ressources d’une entreprise du Fortune 500.

Des équipes autogérées chez IBM Rational Software.

Rational Software est une entreprise créée en 1981 fournissant des outils pour les ingénieurs informaticiens. Rational a été acheté en 2003 par IBM pour 2,1 milliards de dollars américains. Depuis le rachat de Rational, je décrirai l’entreprise au temps passé, bien qu’elle fonctionne de nos jours comme un groupe au sein d’IBM.

L’objectif de Rational était très transparent pour tous les employés de l’entreprise : « Participez au succès des clients ». Les clients étaient servis par des petits pods autonomes connus sous le terme d’équipes terrain. Chaque équipe terrain fonctionnait comme une unité fonctionnelle et autonome comprenant des experts techniques et commerciaux collaborant étroitement les uns avec les autres. L’équipe qui vendait un produit ou un projet voyait sa responsabilité engagée dans la livraison du produit ou du projet. Les ressources étaient distribuées aux équipes en fonction des performances réalisées.

Cette culture basée autour d’équipes imprégnait tous les niveaux de Rational. « Si vous n’aviez pas l’esprit d’équipe, vous ne survivriez pas » avoue Jerry Rudisin, vice-président de la section marketing de 1991 à 1999. Rational a tenu à mettre en priorité l’esprit d’équipe même si cela pouvait affecter les résultats à court terme. « Quand j’étais directeur régional, j’ai licencié mon meilleur vendeur plus d’une fois », affirme Kevin Kernan, qui a occupé divers postes chez Rational pendant 17 ans. « Nous n’avions aucune tolérance pour les salariées n’ayant pas l’esprit d’équipe. Cela nuisait fortement à notre culture d’entreprise. »

Au sein de l’entreprise, ces équipes transverses étaient un excellent moyen d’acquérir des compétences entrepreneuriales, parce que chaque membre de l’équipe comprenait chaque aspect de l’entreprise. Les membres de l’équipe travaillaient étroitement ensemble et apprenait constamment les uns des autres. Au fur et à mesure que l’entreprise prenait de l’importance, les techniciens ont évolué vers des missions plus commerciales. Et nombreux ont été ceux qui ont créé leur propre entreprise.

Ecollab  Business Within The Business   Self Organizing Teams FrLe management chez Rational s’est focalisé sur la gestion des équipes comme s’ils étaient un portefeuille d’entreprises. L’évaluation des équipes était réalisée autour de 5 points. Premièrement, et avant tout, le succès du client: L’équipe a-t-elle mis en œuvre tous les moyens pour atteindre l’objectif fixé par le client? Le chiffre d’affaires : L’équipe a-t-elle atteint ou dépassé son objectif de CA ? Développement de l’équipe : Est-ce que chaque membre de l’équipe a évolué au même rythme que l’équipe ? Croissance du marché : L’équipe a-t-elle élargi ses horizons et augmenté son chiffre d’affaires ? Les basiques : L’équipe a-t-elle joué le jeu avec les autres équipes ? L’argent a-t-il été dépensé comme s’il était le leur ?

Kernan nous explique l’évaluation : « Il était possible d’avoir une équipe pas bien classée même si elle avait atteint son objectif en terme de CA, parce que ses clients n’avaient pas atteint leurs objectifs ». Une année, un nouveau vendeur intégré dans une équipe de 7 personnes a été licencié parce qu’il ne se comportait pas correctement avec son équipe, même si les contrats qu’il avait conclus avec ses clients étaient « béton » et que ses ventes représentaient 25 % du chiffre d’affaires de l’entreprise.

L’intervention top-down était rarement nécessaire au sein des équipes. Quand un membre de l’équipe n’était pas réellement performant, la plus grande pression pour s’améliorait venait de l’équipe elle-même. « Quand j’étais directeur régional, je suis rarement intervenu. Les équipes savaient s’autogérer, » nous confie Kernan.

Les équipes prenaient leurs propres décisions en termes de recrutement, pouvaient recruter des consultants externes ou échanger des ressources avec d’autres équipes. « Vous deviez être prudent lorsque vous intégriez un nouveau membre », raconte Ray LaDriere qui a travaillé dans un des pods vente chez Rational. « Si vous engagiez quelqu’un et que cette personne ne fournissait pas sa part d’efforts, il était convenu qu’il fallait supporter cette personne pendant une année entière ».

« Cette experience longue de 17 ans a été extraordinaire et je serai surpris si vous trouviez quelqu’un ayant travaillé chez Rational qui ait un autre ressenti », nous confie Kernan. « Notre objectif était de changer le monde en changeant la vision des gens sur les logiciels et comment on les conçoit et les produit. Et nous avons réussi ce pari ».

Management démocratique à Semco.

Semco est un conglomérat brésilien, au CA de 200 millions de $ par an, spécialisé dans les technologies et services complexes comme les liquides, poudres et pâtes pour diverses industries, la réfrigération, la logistique, les systèmes de traitement de l’information, l’immobilier, la gestion d’actifs, ou encore les biocarburants.

Semco est une société autogérée. Il n'ya pas de département RH. Les travailleurs de Semco choisissent ce qu'ils font tout comme où et quand ils le font. Ils choisissent même leur propre salaire. Les subalternes élisent leurs superviseurs tout comme la direction de l'entreprise. Ils ont également le pouvoir d’aller vers de nouveaux business ou d’en délaisser d’anciens. La société est gérée comme une démocratie.

Le PDG Ricardo Semler déclare: «On me pose souvent la question : Comment pouvez-vous contrôler un système comme cela? Ma réponse est que je ne peux pas. Je laisse le système travailler pour lui-même. "

Semco est organisé autour de la conviction que les employés participant aux décisions importantes de l’entreprise sont plus motivés et font de meilleurs choix que les personnes recevant des ordres de leur hiérarchie. Les salariés de chaque business unit sont représentés par un comité élu qui rencontre régulièrement le top management pour discuter de toutes les questions liées au travail. Concernant les décisions importantes, comme un projet de délocalisation, chaque employé a une voix pour voter.

Les membres de Semco choisissent eux-mêmes leurs horaires de travail. Le PDG, Ricardo Semler, se rappelle que quand il en a eu l’idée, les managers étaient convaincus que cela ne fonctionnerait pas, surtout dans les usines. Mais Semler était confiant. « Ne pensez-vous pas qu’ils savent comment organiser leur travail ? ». Et il s’avère qu’ils le savaient et qu’ils continuent de le savoir !

Semler dit simplement: «si vous voulez que les gens agissent comme des adultes, vous devez les traiter comme des adultes."

Les choses ne prennent pas plus de temps que dans le cadre traditionnel d’une société hiérarchiquement gérée. Semler l’expose dans son livre : Maverick: The Success Story Behind the World’s Most Unusual Workplace

"Dissidence et démocratie vont de pair. C'est aussi une bonne méthode de management. Ce que les dirigeants traditionnels ne comprennent pas est que les décisions découlant de débats sont mises en œuvre beaucoup plus rapidement, parce que les explications, les solutions alternatives, les objections ou incertitudes ont déjà été abordés. »

Un des principes sous-jacents du succès de Semco est l'idée que chaque entreprise doit être suffisamment petite pour que chaque travailleur puissent l’appréhender dans sa globalité. Si une business unit se développe et dépasse 150 personnes, Semco la divise alors en 2.

Un autre grand principe est la transparence et la confiance.

"La seule source du pouvoir dans une organisation est l'information. Vouloir la retenir, la filtrer ne sert que ceux qui veulent accumuler du pouvoir. » dit Semler.

 

Ecollab  Business Within The Business   Semco FrUne fois par mois, Semco tient des réunions ouvertes à tous les employés de chaque unité, où toutes les questions sur l'entreprise sont examinées. La société propose également des cours pour aider les employés à mieux comprendre les rapports financiers, les bilans, les états de flux de trésorerie…

Qu'en est-il des bénéfices?

«Les profits sont évidement très important pour nous, et nous y sommes aussi intéréssé qu’un  général peut l’être de l’approvisionnement de son armé. Sans approvisionnement, ses soldats peuvent mourir. Si une entreprise cesse de faire de l'argent, elle aussi va mourir. Mais les armées ne sont pas créées pour nourrir les soldats, tout comme les entreprises ne génèrent pas des revenus juste pour embaucher plus d'employés. Les soldats doivent avoir un but plus élevé que leur approvisionnement, une raison qui va les faire sortir de leur camp de base et charger l’ennemie dans la bataille… C’est là où profit et but se rejoignent. Et c’est malheureusement là que la majorité des organisations échouent » - Ricardo Semler,  The Seven-Day Weekend: Changing the Way Work Works.

Près du quart des bénéfices de Semco vont aux salariés, mais ce n’est pas la société qui décide de comment le distribuer. Chaque trimestre, la contribution au bénéfice de chaque unité est calculée, et 23% des profits vont aux employés des unités, qui peuvent le distribuer comme ils le désirent. Jusqu'ici, ils ont toujours décidé de distribuer cet argent équitablement entre tous.

Les employés, qui sont particulièrement confiants, peuvent choisir de mettre jusqu'à 25% de leur salaire « en variable ». Si l'entreprise va bien, ils obtiennent un bonus élevant leur rémunération à 150% de la normale ; si l'entreprise va mal, ils n’ont que 75% de leur salaire.

Et cela fonctionne ? Semco est passé de 4 millions de dollars en 1980 à plus de 200 millions de dollars aujourd'hui.

Votre entreprise peut être podulaire ?

Bien que ces exemples, chaque entreprise ait fait différemment, Morning Star, Nordstrom, Rational et Semco ont tous trouvé le succès d’une organisation podulaire. Ce type d’organisation n’a pas de sens pour chaque situation, ou pour chaque division. Mais aucune entreprise ne peut se permettre d'ignorer ces efforts d'innovation. Pour assurer sa viabilité à long terme, chaque entreprise doit trouver un équilibre entre leur efficacité et les efforts d'innovation.

L'organisation podulaire est peut-être inhabituelle, mais ce n'est pas une théorie. C'est un fait ! Elle fonctionne dans différents secteurs, pour différentes tailles d’entreprises. Peut-elle fonctionner pour vous ? Vous ne pourrez le savoir que si vous êtes prêt à lui donner une chance.

Vous pourriez commencer par réorganiser une seule unité, comme une unité liée à l’innovation, ou un seul magasin, ou un seul site. Si vous observez un service de R&D ou une entreprises de web services, vous êtes susceptible de voir une forme d'organisation qui est plus podulaire que hiérarchique.

Les organisations podulaires doivent faire une certain nombres de choses de manière radicalement différente: d'abord, elles demandent une information transparente et lisible par tout le monde, deuxièmement, elles exigent des principes et une culture pour guider les décisions individuelles et donner une cohésion à la société dans son ensemble, troisièmement , elles ont besoin de personnes ouvertes, capables de s’évaluer et d’accepter l’évaluation des autres, et enfin, elles exigent des propriétaires et des managers capables de faire confiance aux salariés et aux équipes dans leurs décisions et leur gestion des « entreprises au sein de l’entreprise ».

Lorsque vous donnez aux gens une entreprise au sein de votre entreprise, vous alignez leurs incitations avec celles des propriétaires et de la direction. Chacun est propriétaire de l’entreprise, et tout le monde est un manager. Les récompenses sont réelles et tangibles. Long terme et court terme sont en équilibre.

Si vous voulez libérer l'innovation, vous rapprocher de vos clients, gérer la complexité, l’organisation podulaire mérite que vous vous y intéressiez.

Vous pouvez en apprendre plus sur les pods ici ou ici

 

Dave%20gray%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeurDave Gray est le fondateur de XPlane, l’entreprise de la pensée visuelle, et est un partenaire de Dachis Group, une agence conseil dans le Social Business. Dave consacre son temps à la recherche et à l’écriture sur l’innovation, la pensée systémique, la créativité dans les entreprises.

Son dernier livre, Gamestorming: A Playbook for Innovators, Rulebreakers, and Changemakers détaille plus de 80 outils ou techniques utilisés par les leaders mondiaux de l'innovation. 

Il s’occupe aussi de conférence, de coaching et d’animation d’ateliers pour les éducateurs, les entreprises ou le public.

Traduction:

Linguaspirit%20 %20ads%20fr

Prev Next Page:

Livre Blanc : Une Introduction au Social Learning

Entreprise%20collaborative%20 %20social%20learning%20introduction

    Ce Livre blanc, écrit par des auteurs issus de cultures de l’entreprise diverses, fournit de multiples perspectives sur le Social Learning. Ici, le Social Learning peut...

Apprentissage formel ou informel ? Les 2, mon capitaine !

Stories.socialearning   Modele 70 20 10nsp 337

  "Le vrai génie des organisations est l’informel, le non prévu, souvent inspiré des façons dont les individus gèrent leurs problèmes d’une manière que les processus...

Une introduction au PKM par H. Jarche

Stories.articles.entreprise Collaborative Intro Pkmnsp 337

    Nous sommes entrés dans l'âge de l'apprentissage. En utilisant des outils sociaux, chacun peut facilement commencer un parcours actif de formation en développant son PKM....

L'organisation podulaire: Une entreprise au sein de l’entreprise

Stories.ecollab  Business Within The Business   Holy Grail Frnsp 337

  De nombreux problèmes survenant dans les entreprises pourraient être résolus si nous pouvions faire converger les intérêts des salariés et des cadres avec ceux des...

La guerre des talents est terminée et les talents l’ont gagnée

Leon%20jacob%20%20thomas%20schultz%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  La gestion des talents 2.0 De nos jours, il faut être talentueux. Une fois déclaré comme tel, il reste une chose à faire : monter-gravir l’échelle sociale....

La fin du travail tel que nous le connaissons

Stories.josh Bersin   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Le concept d’emploi, tel que nous le connaissons, est en train de disparaître. Lors de l’année 2011, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec de nombreux leaders...

Les communautés de pratique et les systèmes de social learning: L’histoire d'un concept (Introduction)

Etienne%20wenger%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  Dans cet article, j’établis le lien entre le cadre conceptuel des communautés de pratique et  la théorie des systèmes avant de passer en revue l’évolution du concept de communauté de...

Le modèle 70:20:10 - Bien plus que des chiffres, il évoque le changement

702010%20Modele

  A la mémoire du Professeur Allan Tough (décédé le 27 avril 2012 à l'âge de 76 ans) — à la fois grand homme, chercheur ayant fait figure...

Qu'est-ce que la Wirearchie ?

Stories.ecollab Wirearchiensp 337

Il est évident qu’Internet connecte les clients, les employés et les communautés et leur fournit l'information dont ils ont besoin comme jamais cela n’a été...

L'avenir homocentrique du travail

Stories.esko Kilpi   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

(homocentrique: centré sur l'individu)  Les grands bouleversements que nous vivons actuellement nous engagent sur le chemin d'une économie qui privilégie les produits d'information au détriment des...

L’apprentissage est-il totalement social ?

Steve Wheeler Entreprise Collaborative Ecollab Contributeurnsp 337

  Presque tous les jours, je me laisse entraîner dans des discussions autour des fondamentaux de l'apprentissage, de la nature de la connaissance et des processus...

Réflexions sur la pensée critique

Anne Marie McEwan Entreprise Collaborative Ecollab Contributeurnsp 337

  La pensée critique est un "processus complexe de réflexion qui requiert une large gamme de compétences et d'attitudes". J'ai d'abord pris connaissance de la pensée...

Que signifie la culture du Social Learning ?

Stories.socialearning   Un Social Software Quest Ce Que Cest Jen Ai Dj Plein Les Mains Copiensp 337

  J’ai souvent considéré le Social Learning comme un phénomène très dépendant des cultures. Il y a quelques semaines, j’ai lu un article très intéressant de...

Compétence interactive et communautés temporaires

Stories.esko Kilpi   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Nous avons tous, à un moment donné de notre vie, fait l'expérience d'évaluations de compétences individuelles. Cette approche de jugement fut la même à l'école...

Pourquoi l'Entreprise 2.0 et les initiatives de social business ont-elles du mal à se frayer…

Stories.Jon Husband Entreprise Collaborative Ecollab Contributeurnsp 337

  La mise en œuvre de réseaux horizontaux crée une certaine dissonance au cœur de l'entreprise verticale. La structure verticale de l'organisation des connaissances n'a pas anticipé...

Là où le Social Learning s'épanouit

Entreprise%20collaborative%20 %20where%20social%20learning%20thrives

  Pour tirer profit du social learning, mettez en place une culture qui rend l’apprentissage attractif, productif et familier, une culture où apprendre fait partie du...

L'Avenir de l'apprentissage - Comment votre société doit s'adapter et encourager l'apprentissage en continu ?

Stories.articles.ecollab Apprendre A Apprendrensp 337

  De nouvelles formes de management pour les organisations apprenantes Aujourd’hui, les entreprises se doivent d’appréhender les potentialités et les conséquences d’Internet, des médias sociaux et du...

Qu’est-ce que le social learning ? Troisième partie : L'avenir du social

Stories.Julian Stodd Entreprise Collaborative Ecollab Contributeurnsp 337

  Dans cette série de trois articles, nous nous sommes, tout d'abord, penchés sur la notion d'expérience personnelle en pointant du doigt toute l'importance que revêt le...

Vers une écologie de l'apprentissage sur le lieu de travail

Stories.David Grainger Wedaman Entreprise Collaborative Ecollab Contributeurnsp 337

  J’ai récemment déclaré qu’il serait judicieux de cultiver l’apprentissage au sein de votre organisation de la même manière que vous seriez amené à gérer une...

Leadership et Innovation: Le nouveau rôle du leader dans un environnement en réseaux

Stories.articles.leadership Et Innovationnsp 337

  Ce billet a été rédigé sur la base de plusieurs questionnements: diriger une équipe d’innovation dans un fonctionnement en réseaux, qu’est-ce que cela implique? Comment...

The Brand University ou l'intelligence collective pour créer une marque durable et performante

Stories.ecollab L Universite Des Marques Les 5 Ensp 337

  En résumé L’univers de la marque a connu, en très peu de temps, une révolution à la fois virtuelle et très réelle en ce sens qu’elle...

The stupid company or the myth of collective intelligence ?

Augusto%20cuginotti%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  Pas de traduction disponible Here is my exploration with the eyes of hosting learning spaces to the Blog Carnival proposed by eCollab : In theory, everyone is for the learning organization...

L’organisation apprenante: un phénomène souvent décrit, mais rarement observé

Stories.articles.harold Jarche   Entreprise Collaborative   Ecollab Administratornsp 337

  Le dernier Blog Carnival #Ecollab pose la question de l'organisation apprenante et la mobilisation de l'intelligence collective: L'organisation apprenante, la mobilisation de l'intelligence collective, sur le...

Blog Carnival #Ecollab: L'entreprise imbécile ou le mythe de l'Intelligence Collective ?

Ecollab New Pictonsp 337

  L'organisation apprenante, la mobilisation de l'intelligence collective, sur le papier, tout le monde est pour ! A l'inverse, vous seriez pour quoi ? Une organisation imbécile...

Remplir les fûts vides de l'Entreprise 2.0 avec le Social Learning

Stories.socialearning   Matrice 4cnsp 337

  L’apprentissage est social par nature Sans remonter aux théories de Vygotsky ou d’ Albert Bandura, peut-être que le moyen le plus simple d'expliquer le social learning est de...

Qu’est-ce que le social learning ? Deuxième partie : l'expérience organisationnelle

Stories.Julian Stodd Entreprise Collaborative Ecollab Contributeurnsp 337

  Dans cette série de trois articles, je souhaite explorer le social learning du point de vue de l'individu et de l'organisation, dans le monde du...

Ne vous méprenez pas sur le social business. Pas plus que sur l’entreprise 2.0

Deb%20lavoy%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  Le social business ne concerne ni la technologie ni la culture d’entreprise. Il s’agit plutôt d’un changement socio-politique historique plus dense, plus large et bien...

L'avenir de la formation dans l'Entreprise Collaborative

Ecollab%20 %20avenir%20formation

      Le 20e siècle a connu l'âge d'or du service formation. Avant cette époque, la formation en tant que telle n'existait pas en dehors des besoins...

Le Social Learning n'est pas une nouvelle tendance de la formation

Jane%20hart %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  J’ai récemment rédigé quelques billets (notamment le social learning n’est pas ce que vous croyez) au travers desquels j’ai tenté de démontrer à quel point...

L'âge de l'Apprentissage

Stories.articles.entreprise Collaborative Age Apprentissagensp 337

      "Ce n'est pas l'âge de l'Information mais l'âge de l'Apprentissage ; et le plus rapidement les gens comprendront cela, le mieux ce sera !"    Cette remarque...

Les cinq erreurs de la formation en entreprise

Stories.will Thalheimer   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Pour progresser, nous devons connaitre nos plus grandes erreurs. Dans les domaines de la formation et du développement, les cinq erreurs les plus importantes que nous...

Qu’est-ce que le social learning ? Première Partie : l’expérience personnelle

Stories.Julian Stodd Entreprise Collaborative Ecollab Contributeurnsp 337

  Dans cette série de trois articles, je souhaite explorer le social learning du point de vue de l’individu et de l’organisation, dans le monde du...

Les médias sociaux et le passage de l’information à la formation

Stories.esko Kilpi   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  La mutation vers l’économie créative a des conséquences majeures sur la nature de ce que nous appelons les biens. Pendant l’ère industrielle, les biens étaient...

Les obstacles à l’apprentissage dans les entreprises

Stories.stephen J Gill   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  L’acquisition et l’application constante des connaissances, compétences et croyances par les individus, équipes et l’ensemble de l’entreprise font partie des caractéristiques essentielles des entreprises hautement...

Un comportement différent pour faire avancer l’entreprise 2.0

Stories.ecollab   Barriers To Social Businessnsp 337

  Début 2011, j’ai commencé à écrire sur la notion de réciprocité. J’espérais que nous allions commencer à utiliser la réciprocité à la fois dans nos...

Pourquoi les gens ne s’investissent pas dans l’apprentissage?

Stories.nic Laycock   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Un article récent de Jonathan Miles sur son blog intitulé « group of would be friends» (Un groupe d’amis potentiels), dont l’origine est partie d’une discussion...

Le Social Learning à grande échelle : Leçons à tirer de World of Warcraft

Ben%20betts%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  Le problème des classes surchargées à l’école est un véritable débat de société, mais quand j’évoque les possibles dangers de mettre 10 000 personnes en même...

Le social learning pour un environnement social de travail

Michael%20rose%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  Il n y a aucun doute : l’émergence du web 2.0 a bel et bien changé l’organisation des entreprises, à tel point que les termes...

Performance, stratégies et social learning

Dianne%20rees%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  La performance en entreprise est façonnée par des talents, des rôles définis, des compétences, des savoirs, des feedback, retours ainsi que des générateurs de motivation...

Entreprise 2.0 - le livre blanc

Entreprise 20nsp 337

  Si on parle de « l’entreprise 2.0 » depuis 2006, date à laquelle le terme a été inventé par Andrew McAfee, on peut voir que cette année...

3 considérations pratiques pour implémenter le social learning dans votre organisation

Michael%20rose%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  Dans un article précédent: Casser les silos: l'essor du social learning en entreprise, Tony Yang a mentionné certains arguments en faveur de l'adoption du social...

Casser les silos: l'essor du Social Learning en Entreprise

Stories.tony Yang   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Les professionnels de l’enseignement reconnaissent depuis longtemps qu'une large part des processus d’apprentissage se déroulent davantage à l'extérieur de l’école. En effet, l’apprentissage est lié à...

Des médias sociaux au social business: Le social learning comme chainon manquant

Thierry%20de%20baillon%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  Je suis souvent perplexe devant la manière dont agences et entreprises abordent les médias sociaux, comme si le marketing conversationnel et l’Entreprise 2.0 vivaient dans...

Révolution sociale : l’échec des RH

Stories.hr Dir Mdnsp 337

  Est-ce votre RH ? Les sociétés ont-elles vraiment besoin des médias sociaux ? Vous avez déjà remarqué que les RH rechignent à aborder le sujet, généralement piloté par...

7 objections (et réponses) vis-à-vis de l’apprentissage via les médias sociaux

Stories.social Media Worldnsp 337

  Les médias sociaux – Je suis fan. J’ai un blog, je suis un utilisateur de facebook, je tweet quotidiennement et j’adore tous les outils et...

Le social learning: la liberté d'agir et de coopérer avec les autres

Stories.me 367 Copingstrategies Frnsp 337

  «Les liens hypertextes subvertissent la hiérarchie" - article # 7 de The Cluetrain Manifesto, 1999. Le Net, en particulier le travail et l’apprentissage en réseaux, subvertit...

Social Learning: Pour adhérer, vous avez besoin d’une identité sociale et d’un espace

Dennis%20callahan%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur%20copie

  Je n’ai pas arrêté de penser au concept d’adhésion depuis que j’ai écrit mon article la semaine dernière L’adhésion est importante pour le social learning. D’autres...

L'adhésion est importante dans le social learning

Stories.entreprise Collaborative   Adhesion Dans Le Social Learningnsp 337

Vous est-il déjà arrivé de vous inscrire dans un club de gym et de ne pas y aller régulièrement ? Je sais… Je sais que cela...

Le contenu de la formation n’est plus de votre ressort : l’Effet de convergence

Stories.rick Wilson   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Il existe deux nouvelles règles pour les professionnels en charge de la création et de la production de contenu destiné à l’acquisition de connaissances. Règle...

Trouver où le social learning fonctionnera dans votre entreprise

Stories.entreprise Collaborative   Ecollab   Find Where Social Learning Will Work F1nsp 337

  Si vous n’étiez pas caché sous un rocher sur les rives de l’Antarctique ces dernières années, vous avez probablement entendu parler de social learning. Si...

Apprentissage contre développement

Stories.entreprisecollaborative   Cadre De Dveloppement Du Leadership De Torbertnsp 337

  Existe-t-il une différence entre l’apprentissage et le développement ? J’ai longuement réfléchi à cette question pendant de nombreuses années en tant que professionnel de l'apprentissage et du...

Le piège de la bulle de connaissances se referme

Stories.nick Milton   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  J’ai publié il y a un moment un article qui traitait de la tendance que nous avons à créer des silos de connaissances dans les...

La réinitialisation de l’apprentissage et du travail

Stories.reset Buttonnsp 337

  Une grande partie de la main-d'œuvre fait face à de nombreux obstacles pour devenir des apprenants autonomes sur leur lieu de travail. Dès nos débuts,...

Social Learning, Collaboration, et Identité d’équipe

Stories.articles.larry Irons   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeur Copiensp 337

  Harold Jarche a récemment  proposé un cadre de travail au social learning au sein de l’entreprise, pour montrer à quel point le concept de social learning...

Ce que l'agilité signifie pour moi

Stories.sahana Chattopadhyay   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Récemment arrivée chez ThoughtWorks, et bien que cela ait constitué un tournant capital dans ma carrière, je n’ai pas jugé utile de rédiger un article sur...

Informaliser l'apprentissage formel

Stories.jason Green   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Notre rapport à la technologie a un impact actuel considérable sur notre manière de vivre et de travailler. Plus que jamais, nous utilisons les connexions...

Pourquoi les organisations ont-elles besoin du Social Learning

Stories.laurent Pacalin   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Le monde a changé. Aujourd’hui, les gens vivent et travaillent dans un monde où c’est Google qui répond à leurs questions, où un téléphone portable...

Réseaux sociaux d’entreprise : contribution, confiance et loyauté

Stories.claude Super   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Les derniers retours d’expérience montrent bien que la contribution reste LE point d’interrogation quant à la mise en oeuvre et au succès d’un réseau social d’entreprise...

Une approche holistique de la formation

Stories.luciana Annunziata   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Je viens de lire un billet de Frédéric Domon sur le blog de socialearning. Il y décrit très précisément l'origine et les conséquences de l'approche...

L’accomplissement informel des tâches dans les organisations

Stories.sweet Spotimage Frnsp 337

  Comment le travail est-il réellement accompli dans les organisations ? Le travail n’est généralement pas effectué de façon aussi formelle que le perçoit la direction. Le problème...

Qui a encore besoin d’une formation ?

Stories.charles Jennings   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  A un moment donné, je suis sûr que nous nous sommes tous retrouvés avec une réponse qui nous sautait aux yeux, mais qu’il nous était...

Le Lean au service du e-learning ?

Stories.niconsp 337

  Le Social Learning, comme son nom l'indique, repose sur la transmission de connaissances d'individus à individus. Chacun peut transmettre des connaissances à ses collègues. Les...

Social Learning : Connaissez-vous vos experts ?

David%20mallon%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  Petite question: Est-il facile de trouver dans votre entreprise un employé ayant une compétence spécifique ? Autrement dit, est-il plus facile ou plus compliqué de vous...

De l’entreprise en silos à l’entreprise en réseaux

Stories.cecil Dijoux   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Lorsque apparait une innovation, il y a toujours deux étapes. La première consiste à intégrer cette innovation en travaillant comme avant. La seconde consiste à faire...

Impact de l’apprentissage informel : output learning

Stories.ol1 Frnsp 337

  Comment déterminez-vous si vos initiatives concernant l’apprentissage informel, social et continu ainsi que l’appuie à leur exécution ont réellement l’impact souhaité ou s’ils vous permettent...

Le cycle de la Collaboration

Stories.collabcycle Frnsp 337

  Dans un précédent article intitulé “La Courbe de la collaboration”, j’ai établi que sur une période donnée et avec l’intensification de la mise en œuvre...

La courbe de la Collaboration

Stories.collabcurve Frnsp 337

  M’étant donné pour mission de fusionner les notions de Social Business et d’Entreprise 2.0 pour donner naissance  à la notion de « collaboration », il me...

Pourquoi les meilleures pratiques ne fonctionnent pas pour les travailleurs du savoir

Stories.luis Suarez   Entreprise Collaborative   Contributeurnsp 337

  Je ne me souviens pas avoir publié un article sur le thème des "meilleures pratiques". Après avoir lu celui de mon ami Oscar Berg sur...

L’Innovation via les réseaux d'apprentissage

Stories.articles.harold Jarche   Entreprise Collaborative   Ecollab Administratornsp 337

Innovation J'ai vraiment apprécié les nombreux échanges avec Tim Kastelle où nous avons pu partager des idées. Tim dit que l'innovation est le processus du management des...

La collaboration ? Une fumisterie ?

Stories.articles.thierry De Baillon   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Il faut se rendre à l’évidence : nous, êtres humains, sommes égoïstes, individualistes et de manière évidente accrochés à tout privilège que le pouvoir permet d’acquérir....

Formaliser l’apprentissage informel: un mélange dont nous n'avons pas besoin

Stories.dont Formalize 440x323nsp 337

    Dire aux gens que nous pouvons «formaliser l'apprentissage informel» est une manière pas vraiment subtile de dire «OK, vous n'avez pas à apporter des changements...

Formaliser l’apprentissage informel : Consulting et Bene Gesserit

Stories.articles.benegesseritnsp 337

    Pouvons nous formaliser l’apprentissage informel ?  Je vais donner mon point de vue en faisant un petit détour par le cycle de Dune de Franck...

4 raisons pour lesquelles le social learning peut échouer

Stories.jeevan Joshi   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Oui, je sais, Facebook compte 23 millions d’utilisateurs (note du traducteur : l’auteur parle de l’Australie). Oui, je vois des gens sur Facebook partout où mes...

Les réseaux sociaux : construire un pont entre la formation formelle et informelle

Stories.articles.ecollab   Construire Un Pont Entre La Formation Formelle Et Informellensp 337

L’excitation récente autour des médias sociaux est parfaitement justifiée : est-ce que vous les maîtriser ? S’il l’on reconnaît que l’apprentissage se fait à 80%...

Apprenance en réseau : Entre formel et informel

Reseau%20apprenant%20formel Informel%20niveau%20ind

  Pour Thierry de Baillon, je cite «  il est de plus en plus illusoire de vouloir considérer le savoir comme étant soit informel, soit formel....

Informal Learning: Can we formalize it ?

Christiana%20houck%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  Formalizing informal learning is my research topic for writing class. It may very well be the foundation of my dissertation! Recently I posted the mind...

How to formalise Informal Learning

Fr.slideshare

Pas de traduction disponible In my last post, I asked some questions about formalising informal learning. And answered them. If: you understand that formalising informal learning will have...

Can we formalise Informal Learning

Stories.ecollab Blooms Taxonomy Posternsp 337

Pas de traduction disponible   Ecollab ask the question for their blog carnival: Informal learning - can we formalise it? Should we? How much? How?   1. Can we?...

Training alone is not enough

Harold%20jarche%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20administrator

In our second eCollab blog carnival, I asked if we could formalize the informal: Are there ways of "formalizing" some or all of this without losing...

Le savoir : chat du Cheshire ou chat de Schrödinger ?

Stories.ecollab   Modern Definition Of Knowledgensp 337

  Une imposante littérature existe sur l’importance capital du savoir dans la gestion des organisations, et la notion grandissante d’entreprise en réseau met encore davantage l’accent...

Stupendous bronze and the man who didn’t win the National

Dave%20ferguson%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

Pas de traduction disponible   Collaborative Enterprise’s blog carnival this month looks at formalizing the informal – are there ways to deliberately harness social media to foster learning...

De la compétition à la co-création - et parfois l’inverse

Stories.michelle James   Entreprise Collaborative   Ecollabnsp 337

  Comment abordez-vous le travail avec autrui? Quel est votre mode de résonance? Voici mon humble avis: Compétition : « Je gagne si vous perdez. » Coopération : « Je suis d'accord pour vous...

Learning to formalize informal learning

Tom%20haskins%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

 Pas de traduction disponible   When we don't already know how to formalize informal learning, there's a lot to learn. We can welcome the challenge if the...

Apprentissage Informel: Mission critique

Harold%20jarche%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20administrator

    Lorsque les militaries américains en Afghanistan rentrent de patrouille, ils passent du temps à se détendre en petits groupes soudés, et se racontent des histoires...

Une interview de Jay Cross, l'auteur d'Informal Learning

Stories.articles.51rlu5xokl. Ss500 Nsp 337

  Jay Cross, Chief Scientist à l’ Internet Time Group, est l’auteur de Informal Learning: Rediscovering the natural pathways that inspire innovation and performance (Apprentissage informel:...

Formaliser l’informel

Stories.articles.ecollab2   Social Learning Blog Carnivalnsp 337

  Si l’apprentissage informel a autant d'importance, peut-être ne devrions-nous pas le laisser au hasard. Mais si nous formalisons les processus induits, nous risquons d'en perdre...

Formalizing the informal

Stories.articles.entreprise Collaborative   Dennis Callahannsp 337

  I’m responding to the Ecollab’s question – “can we formalize the informal?”Yes, you can formalize informal learning. Formalizing informal learning doesn’t mean that informal learning...

Le département de la formation survivra-t-il à l’entreprise collaborative ou 2.0 ?

Stories.articles.formationnsp 337

    La formation est importante pour le fonctionnement et le développement d’une entreprise car sa mission est de développer les compétences qui lui sont nécessaires. Importante...

L'avenir de la formation et Mars

Stories.articles.marsnsp 337

  Depuis plusieurs années, Mars a suscité l'intérêt des chercheurs. Des robots sont envoyés sur cette planète pour détecter des signes de vie et en analyser...

De l’entreprise apprenante à l’entreprise enseignante

De%20lentreprise%20apprenante%20%20lentreprise%20enseignante%20 %20entreprise%20collaborative

        Dans un article récent publié sur le blog d'Harvard, Bill Taylor mettait en avant l'émergence de l'entreprise enseignante, évolution du modèle classique de l'entreprise apprenante....

L'avenir de la formation dans l'Entreprise Collaborative

Anthony%20poncier%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

    Pour ce premier thème sur la formation dans l’entreprise, je vais aborder deux points qui me semblent importants, notamment pour les grandes entreprises qui ont...

Future of the training department

Stories.articles.b896gce8nsp 337

Pas de traduction disponible   I’ve written before about the changes I see coming for organizations (e.g. here), and they’re driven by the changes I am seeing...

L’avenir de la formation dans l’entreprise collaborative ?

Vincent%20berthelot%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  La façon dont le sujet est posé orient forcément la réponse que l’on peut y apporter. En effet le titre présuppose que nous parlons d’une...

Le savoir, de source à composante de la productivité

Thierry%20de%20baillon%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  Productivité : rapport entre la production d’un bien ou d’un service et l’ensemble des intrants nécessaires à sa production (travail, équipement et capitaux). L’entreprise a depuis...

Examples of Facilitating Collaborative Work and Learning

Stories.articles.michael Glazer   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

Pas de traduction disponible The nature of my work has changed significantly over the past few years. Some of the change is due to advances in...

Collaborative training departments

Tom%20haskins%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

 pas de traduction disponible   It's likely that new start-ups in the coming decade will be intensely collaborative, but initially small and without training departments. Established organizations,...

The Future of the Training Department

Mark%20tamis%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

Pas de traduction disponible In my previous role at BEA Systems/Oracle, I created and managed a Professional Services business unit for training clients on the implementation...

Formalizing the Informal: Been there, done that

Donald%20clark%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

Pas de traduction disponible   @Ecollab asks, “Can we formalize informal learning ?” My answer, “We've been there, done that.” Except for perhaps compliance learning programs, formal...

Au croisement de l'autoritarisme et de la coopération: la collaboration

Stories.articles.ecollab   Cooperative Assertive Matrixnsp 337

  Que rencontrons-nous au croisement de l’autoritarisme et de la coopération ? L’évaluation de Thomas-Kilmann suggère qu’il y a la collaboration. Cette évaluation, qui sert de base à beaucoup...

Bavardages, collaboration et performances au sein d’équipes géographiquement éclatées

Stories.water Cooler Uidnsp 337

  Que pensez-vous que dirait un manager type si vous lui affirmiez que ses employés ne discutent pas ensemble et qu’ils ne manifestent pas une interaction...

La collaboration chez les cols bleus

Stories.articles.blue.collar.webnsp 337

  Les salariés manuels peuvent nous apprendre beaucoup sur la collaboration. Deux hommes entrent dans un bar ... Même si ils portent des jeans et des bottes...

Emergence de l'entreprise collaborative

Stories.articles.thierry De Baillon   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  La simplicité et l’entreprise La plupart des entreprises sont au départ simples, se créant autour de quelques personnes rassemblant leurs talents autour d’une idée. Pour les...

social learning: l'apprentissage n'arrête jamais

    Une vidéo conçue par les brésiliens de LAB SSJ    

Le LMS n'est plus le centre de l'univers

Stories.fusion De Lapprentissage Et Du Travailnsp 337

  OK, voici donc l'affaire : Si l'apprentissage est le travail et que le travail est l'apprentissage, que vient faire dans une entreprise une plateforme de...

Social learning et les médias sociaux: Frères d’armes

Craig%20weiss%20 %20entreprise%20collaborative%20 %20ecollab%20contributeur

  C'est moi ou il semblerait que la plupart des fournisseurs de LMS et de LCMS continue de croire qu’avec un léger nuage de fumée, vous...

Apprendre à apprendre dans l’entreprise moderne

Stories.articles.entreprise Collaborative Apprendre A Apprendre Dans Entreprise Modernensp 337

  Les derniers jours que j’ai passés à Hong Kong ont été incroyables : j’ai fait du tourisme, participé à des activités intéressantes, tout cela agrémenté...

Creating Value from Social Learning

Stories.articles.entreprise Collaborative   Creating Value From Social Learningnsp 337

Pas de traduction disponible Social learning — namely, the use of social media in the workplace to foster learning, collaboration, networking, knowledge sharing, and communications —...

La clé de la réussite du Social Learning

Stories.entreprise Collaborative   The Real Secret Of Social Learning Succesnsp 337

    Pendant des années, les services Formation se sont efforcés de compiler des données pour montrer leurs valeurs dans les organisations. Cependant, aujourd'hui, nous nous trouvons...

Etude des principes des médias sociaux

Entreprise%20collaborative%20 %20social%20media%20learning%20principles

    A l’occasion de la conférence européenne LAMS (Learning Activity Management System) je suis intervenu pour exposer ce que nous savons de l’apprentissage, et ce que...

Le Community Manager: activer les flux de savoir

Stories.articles.entreprise Collaborative   Le Community Manager Activer Les Flux De Savoirnsp 337

    Les médias digitaux devenant de plus en plus étroitement imbriqués dans notre vie, beaucoup d’entre nous se trouveront connectés à plus d’une communauté en ligne...

Social learning et engagement clients

Entreprise%20collaborative%20 %20social%20learning%20et%20engagement%20client

    L'une des approches pour améliorer la participation et l’expérience des clients que j'avais envie d'explorer, est d’inclure les clients, les partenaires et les fournisseurs de...

Social CRM et transformation de l'entreprise

Stories.mark Tamis   Entreprise Collaborative   Ecollab Contributeurnsp 337

  Oubliez tous ces termes à la mode comme « Social Business », « Social Organisation » et consorts : votre entreprise est déjà « Sociale » par son essence même puisqu’elle...

Le Social Learning concrètement

Ecollab%20 %20le%20social%20learning%20concretement

    Encore une fois, j'apprends de mes collègues: Hier, j'ai réalisé à quel point une forme « autodirigée » d'apprentissage peut faciliter le social learning. En...

LearnTrends - L'avenir de la Formation

Stories.articles.ecollab2bdnsp 337

        Cette année Tony Karrer, Jay Cross et George Siemens ouvrent pour la première fois la conférence LearnTrends au monde francophone avec une session en français: L’Entreprise Collaborative et l’avenir de...

Conférence LearnTrends 2009: La formation en entreprise, tendances et innovations

Stories.articles.learntrendsnsp 337

    Du 17 au 19 novembre 2009 va se dérouler l'une des plus importantes conférences consacrées aux tendances et à l'innovation dans la formation en entreprise. Cette...